travailler en studio dans les années '70 - Berlin - Bowie - Visconti...

Pour ne pas trop encombrer le Forum principal, postez ici les sujets privés ou concernant mon Site, le Forum ou le Web en général
Répondre
Avatar du membre
ziggy
Admin
Admin
Messages : 13574
Enregistré le : 2 févr. 2004, 21:09
Localisation : Lozère (48)
Contact :

travailler en studio dans les années '70 - Berlin - Bowie - Visconti...

Message par ziggy » 19 nov. 2019, 14:33

Hello
petite réminiscence aux "temps anciens" (quand j'étais à Berlin dans les "seventies"...)
David Bowie a séjourné à Berlin dans les années '70 (de 76 à 79 pour être exacte; il avait un appart en Suisse et un autre à Berlin-Schöneberg) et a enregistré à Berlin trois albums (Low et Heroes et Lodger) dans le fameux Hansa-Studio (qui était littéralement collé au mur à l'époque dans le quartier de Kreuzberg)
Bowie aimait bien faire la fête à l'époque et on pouvait le croiser facilement dans certaines boites à Berlin et notamment au "Dschungel" (qui se trouvait d'abord au Winterfeldplatz jusqu'en '78 et plus tard dans la Nürnberger Straße....)
nous les djeuns et futures Rockstars (on s'y croyait déjà !), la tête pleine de rêves et pleine de Rock'n Roll (et pleine de certains produits illicites), y traînions souvent (car c'est là où ça bougeait, où on pouvait à coup sûr trouver nos potes musiciens et artistes et aussi : en dehors Bowie on pouvait y croiser plein d'autres oiseaux étranges comme Nick Cave, Edgar Froese, Iggy Pop, Romy Haag (qui avait aussi son propre club pas loin) et aussi Nina Hagen, parfois quelqu'un des Stones ou autres Rockeurs.. etc etc etc....

enfin, ce n'est pas ça le sujet ici.... je voulais parler de comment ça se passait à l'époque pour enregistrer un album (généralement en 8-pistes, ou 16 pistes). L'ingé-son attitré de Bowie était Tony Visconti, et par hasard, je viens de tomber sur une petite vidéo que Tony a fait pour parler du titre Heroes qu'il avait enregistré avec Bowie (et d'autres invités comme Brian Eno et Robert Fripp etc) au Hansa-Studio;
c'est assez éloquent et aussi très représentatif pour l'époque où on expérimentait tous les genre de sonorités étranges et où on "trouvait" les premiers instruments électroniques (les synthé analogique et numérique, les premiers fairlight etc etc) et les processeurs qui fabriquaient d'étranges sonorités (notamment les Eventides qui étaient le MUST-HAVE à l'époque; d'abord le Phaser, qui remplaçait le "flanging manuel" à base de magneto-à-bande qu'on freinait au doigt; mais surtout le pitch-shifter H910 qui explosait tout et qui faisait des "miracles" !!)
ça fera sans doute rire les djeuns aujourd'hui qui ne connaissent que la MAO de nos jours avec les possibilités créatives à l'infini en ce qui concerne sonorités et traitement etc, mais à l'époque il n'y avait (presque) rien de tel !! il fallait être inventif, et ce que faisait Robert Fripp avec une guitare et deux magneto à bande était absolument incroyable; mais il y avait aussi quelques machines analogiques (comme le fabuleux et tant aimé "EMS Synthi A" et biensûr le Mini-Moog, et même en fin '70 le début des premières machines numériques.... (écoutez les sonorité de cuivres ou de strings électronique de l'époque sur cette vidéo de Visconti; ça en fera rire plus d'un tellement le son est niais; mais c'était terriblement efficace dans le mix et dans le contexte)
notez aussi que les reverbes de l'époque étaient généralement "naturelles" (c-à-d dues aux lieux ! ce qui est vrai notamment pour l'album Heroes !
(et je me rappelle que nous, les apprentis verts, on mettait l'ampli guitare (ou le saxophoniste) en bas d'une cage d'escalier et on enregistrait la reverbe un étage au dessus)

biensûr, nous les djeuns de l'époque, on n'avait pas vraiment accès aux nouveautés technologiques (ultracher à l'époque) et tout le monde rêvait de posséder une de ces merveilles d'Eventide (absolument inaccessibles pour nous !!) mais ce qui nous empêchait pas de bricoler les sons dans tous les sens; un copain avait un mini-moog, un autre un enregistreur 4 pistes; moi, j'avais deux magnétophones à bande et un Echoplex (ma grande fierté) et une reverbe à lampe de chez Fender, quelques pédales pour gratte, quelques micros et surtout une console de mixage (le luxe absolu à l'époque !) qui permettaient déjà tout un tas d'expérimentations etc etc etc
(d’ailleurs avant de m’acheter mon premier ampli de guitar je jouais pendant quelques années sur un vieux magnéto à lampe où je mettais simplement tout à fond et le son était vraiment très “hendrixien” - sans blague !)
dans les années '80 les choses se sont considérablement accélérés (Eventide, encore eux, ont sorti le fameux et fabuleux H3000 vers la mid-80) et très vite le monde digitale à ensuite tout "révolutionné" - autant pour les effets divers, les delays et les reverbes, les modulations, qu'au niveau des enregistrements (le premier lecteur-cd est sortie en 1982 !); et ensuite le mixage numérique proprement dit... etc etc etc .....

enfin regardez cette petite vidéo sympathique :
https://youtu.be/sEJBahUugVM
et encore une petite vidéo sur le H910 (un des effets studio des plus utilisé et des plus appréciés à l'époque !!!)
https://youtu.be/977Sri5EcCE

en 1976 sortaient aussi les premiers synthétiseurs assisté par ordinateur, le Quasar d'abord (équipé déjà de DSP Motorola) et puis le fabuleux Fairlights CMI en '79 (le premier véritable échantillonneur numérique, qui, à lui tout seul a ouvert une galaxie entière de créativité et de possibilités...!!!)
https://youtu.be/iOlPCpSmhRM

sinon, pour les curieux des seventies (à Berlin), voici quelques infos en plus
petite histoire du Dschungel (en allemand)
quelques Photos prises au Dschungel notez : du fait qu'il y a avait souvent des "gens connus", il était strictement interdit d'y prendre de photos ou y apporter un appareil photo ! il y avait seul le photographe de la maison qui était autorisé de prendre des clichés... (et parfois certains photographes et/ou journalistes lors de grandes fêtes organisé justement pour et par certains stars (le trentième anniversaire de Bowie notamment !!)
notez aussi que (presque) toutes ces photos montrent le "nouveau Dschungel" dans la Nürnberger Straße ( fermé en '93); beaucoup beaucoup plus classe que l'ancien Dschungel qui était bien plus "Underground-Jungle".... :) 8-)

un article sur Bowie... (en français)

le Ur-Dschungel a déménagé en '78 vers la Nürnbergerstraße pour devenir le nouveau Dschungel très "hype" et très "chic" !
le Ur-Dschungel du Winterfeldplatz (qui devenait ensuite le Slumberland, restant fidèle à l'ancien mode de fonctionnement assez "underground") avait aussi un voisin, juste en face de la grande place; un autre bar mythique qui s'appelait "Ruine"
un bar qui se trouvait dans une ruine bombardé et resté tel quel depuis la fin de la guerre (incroyable, mais vraie et ça restait comme ça jusqu'à '86 !!); c'était un lieu de rencontre "???" assez vivant et "comment dire?" (Rdv d'artistes, peintres et musiciens; alcolos, toxicos et gangster, il faut le dire..., et aussi lieu insolite d'expositions de peintures) qui en plus était déclaré "nomans-land législatif" (=> "gesetzesfreie Zone") par la police qui n'y allait JAMAIS !!- sauf peut-être les taupes du BND ?... (mais on pouvait réellement y faire et consommer tout ce qu'on voulait....); pas étonnant que ce "hotspot" était toujours plein à craquer...
ajoutez à cela qu'à Berlin de l'époque il n'y avait pas de loi sur la fermeture des établissement; un bar pouvait rester ouvert tant qu'il voulait (même 24/24 pour certains...); ce qui faisait que ces bars-là ne fermaient que quand les dernières épaves vidaient le lieux, c-à-d après le lever du soleil (et habituellement vers 8H ou 9H du matin....)
ruine_kneipe_winterfeldplatz_1981.jpg
---------------------------------------------
puis en début '80, s'ajoutaient d'autres Hotspots comme le "SO 36“, le „Risiko“ ou le „Kumpelnest“ ...
Berlin entre Punk, Underground, Avant-Garde, Musique Électronique et Neue Deutsche Welle

25 ans plus tard le David a sortie cette chansons nostalgique sur le Berlin des fin-seventies...
https://youtu.be/QWtsV50_-p4
-----------------------------------------------

et pour clore ce petit voyage dans la nostalgie; voici un petit reportage qui résume bien ce qu'était la musique électronique dans les années '50, '60 et surtout '70... très instructif et intéressant !!
https://youtu.be/8KkW8Ul7Q1I
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar du membre
Barbe Grise
Chef-Equipier
Chef-Equipier
Messages : 711
Enregistré le : 1 juil. 2011, 17:36
Localisation : 04 Barcelonnette

travailler en studio dans les années '70 - Berlin - Bowie - Visconti...

Message par Barbe Grise » 21 nov. 2019, 11:37

Simplement : Merci. Vraiment...
J'ai des gouts simples, j'aime que le meilleur...

Avatar du membre
ziggy
Admin
Admin
Messages : 13574
Enregistré le : 2 févr. 2004, 21:09
Localisation : Lozère (48)
Contact :

travailler en studio dans les années '70 - Berlin - Bowie - Visconti...

Message par ziggy » 21 nov. 2019, 13:49

Robert Fripp un des très grands musiciens-guitaristes qui a influencé tellement de guitaristes, musiciens et Sound-Designers, au siècle dernier mais même encore aujourd'hui !; il est (entre autres...) le guitariste de King Crimson mais a toujours aussi fait plein plein de projets à côté (guitare, magnéto-à-bande et melotron, sorte de magneto-looper ...); qu'est-ce que c'est le Melotrone ?? un curieux instrument, précurseur de échantillonneur ! visuellement un mélange entre clavier et magneto à bande mais en vérité rien d'autre qu'un magneto à "jingles"; en effet on pré-enregistrait des sons ou boucles ou phrases sur un magneto et les divers "echantillons" (mini-bandes) étaient ensuite lus/déclenché par les touches d'un clavier (jusqu'à 35 sons/boucles pouvaient être stockés et lus !!); le Melotron avait son heure de gloire surtout dans les années '60 et début '70 et était ensuite rapidement remplacé par de véritables synthétiseur (et biensûr de véritable échantillonneurs comme le Fairlight CMI)
pour revenir à Rober Fripp : je ne sais pas combien d'albums Fripp a sorti lui-même.... mais il fait partie de ces travailleurs acharnés (comme Zappa et quelques autres) qui ont à leur actif des douzaines d'albums et qui ont collaboré à des centaines d'albums
...si l'histoire de Robert Fripp et son univers musicale vous intéressent, ne manquez pas d'aller visiter le site de DGM-Live.....

voici une vidéo de King Crimson en concert en 2015 avec toujours Robert Fripp à la guitare et Tony Levin à la basse et Mel Collins au divers soufflants...
https://youtu.be/FhKJgqxNDD8

en '69 sortait "In The Court of The Crimson King", une véritable bombe à l'époque, dont le titre phare était "21st Century Schizoid Man" un grand classique du Prog-Rock ! -> avec encore Greg Lake à la basse et au chant qui allait ensuite fonder en 1970 "Emmerson, Lake & Palmer" (Keith Emmerson venait de The Nice et Carl Palmer de Atomic-Rooster, mais c'est encore une autre histoire..!!!)...
https://youtu.be/hs3IgTILFzU

en 2015 ça donnait ça (en live) :
https://youtu.be/3028oDEKZo4

en comme j'ai dit Robert Fripp faisait des recherches dans le Sound-Design et explorait les univers sonores avec sa guitare et les magnetos à bande (plus tard il y ajoutait certains processeurs de TC-Electronics et Eventide , notamment; et puis c'est aussi un grand explorateur du Melotrone
https://youtu.be/_w88hlFSKao

petite exemple, ce que l'on peut faire rien qu'avec des guitares :
https://youtu.be/SZiWvjRj1AY

Robert Fripp était d'ailleurs aussi un très bon pote à Brian Eno, et ils ont travaillé souvent ensemble (et ont collaboré à d'innombrables albums ! des centaines d'albums ...!!
https://youtu.be/ofZ2JIAvJ1Y

Avatar du membre
Fresnel34
Habitué
Habitué
Messages : 137
Enregistré le : 3 févr. 2018, 15:13

travailler en studio dans les années '70 - Berlin - Bowie - Visconti...

Message par Fresnel34 » 22 nov. 2019, 12:47

Bonjour,


J'espère ne pas être hors sujet !

Pour l'anecdote, le studio Hansa et le label Hansa-record furent aussi ceux de Frank Farian, le talentueux producteur, ingénieur du son, auteur, compositeur et vrai chanteur du groupe Boney-M


Ahhh !! que de souvenirs sous les boules à facettes ! ! By the rivers of Babylon, there we sat down . . . . . .


boney-m-to-perform-in-dhaka-1530638301214.jpg






Tiré d'une page de ce site consacré à Boney M et intitulé "le 5éme membre"

cette photo légendée : "Pour les albums de Boney M., Frank Farian et Hansa ont utilisé les meilleurs musiciens et techniciens disponibles pour créer la musique sur leurs enregistrements. En 1979, il a inclus une liste complète de crédits sur l'album Boney M. "Oceans Of Fantasy" et une photo de l’équipe de Frank Farian."

Ouvrir la photo dans un nouvel onglet pour la voir en grand et lire les noms des membres du studio
862639.jpg



Ici, Liz Mitchell, Marcia Barrett de Boney M et Frank Farian.
bm-studio79.jpg







Anecdote dans l'anecdote :
"vrai chanteur" disais-je plus haut et un petit peu escroc sur les bords, car est bien connu le fait que c’était lui qui chantait sur les chansons de Boney M et pas le danseur jamaïcain Bobby Farrel qui comme Maizie Williams, une des "chanteuses" du groupe s'est toujours limité à faire du playback.

Mais le plus gros scandale du producteur Frank Farrian fut celui du groupe Milli Vanilli, deux superbes mannequins "chanteurs" aux ventes stratosphériques et qui affolaient les filles sur toute la planète, jusqu'au jour où la bande magnétique "voix", sur laquelle ils assuraient toute leurs prestations en public, cassa et avec elle toute l'aura et la tirelire de ce pseudo-groupe et de son producteur.


Milli Vanilli encadrant Frank Farrian :
Couper_t.jpg
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar du membre
ziggy
Admin
Admin
Messages : 13574
Enregistré le : 2 févr. 2004, 21:09
Localisation : Lozère (48)
Contact :

travailler en studio dans les années '70 - Berlin - Bowie - Visconti...

Message par ziggy » 22 nov. 2019, 13:46

Fresnel34 a écrit :
22 nov. 2019, 12:47
Pour l'anecdote, le studio Hansa et le label Hansa-record furent aussi ceux de Frank Farian, le talentueux producteur, ingénieur du son, auteur, compositeur et vrai chanteur du groupe Boney-M
Hello
=> juste pour être précis car la phrase ci-dessus est un peu ambiguë et pourrait insinuer que le Studio et/ou le Label appartenaient à Frank Farian, ce qui n'est évidemment pas du tout le cas !!!

le Label (boite de production pour disques) fut fondé par les frères Meisel (Peter et Thomas) au début des années '60 (Label, qu'ils appelaient "Hansa Musik Produktions GmbH"); puis ils cherchaient un lieu pour aussi pouvoir enregistrer et donc ne plus être dépendant d'autres Studios et créaient ainsi en 1970 une deuxième entreprise appelé "Hansa-Studio-GmbH" et les Meisels installaient leur premier Studio (Hansa 1) à Berlin Halensee dans la Nestorstraße (près du Kurfürstendamm) qui devenait vite trop petit; puis vers la mi-'70 ils achetaient la maison à Kreuzberg dans la Kötherstrasse qui devenait ensuite les fameux nouveau Hansa-Studio-2 (le grand Studio principale de prise de son était appelé à l'époque le "Meistersaal" qui avait une superbe acoustique et une bonne reverbe naturelle souvent exploité comme "effet" !!! (dont il y a aujourd'hui aussi pas mal d'émulations software, plug-ins et IRs, pour recréer cette réverbération naturel du "Meistersaal" ! => le plug-in "T-Verb" d'Eventide par exemple est sensé de reproduire cette reverbération (avec en plus la possibilité de reproduire la "méthode Visconti" - qu'on peut voir dans la première vidéo tout en haut du premier message -> libre disposition virtuel de trois micros avec choix de directivité et ajout de deux "noise-gates" pour les micros ambiance...un superbe plug de reverbe avec des possibilités inédites !

ceci étant, Frank Farian n'était qu'un de ces ingé-son et producteurs et musiciens qui travaillaient parfois au Studio (comme par exemple aussi Dieter Bohlen l'autre grande éminence de la "Schlager" et de la "Disco-Pop" allemande) et comme y travaillaient aussi la plupart des ingés-son et producteurs du secteur à un moment donné de leur carrière, car le Hansa-Studio était (et est toujours) un des studios des plus renommés d'Allemagne !!; Farian y travaillait parfois à son propre compte (louant le studio) mais était souvent payé et missionné (salarié !) par les frères Meisel et la "Hansa Musik Produktions GmbH" en tout cas jusqu'en 2004 l'année ou le Label résiliait son contrat avec Farian; ensuite Farian allait bosser pour Sony
et soit dit en passant Farian qui est devenu très riche avec ses tubes est aussi propriétaire de quelques Studios (à Ibiza et à Miami en Floride)
à ma connaissance il est toujours en activité...

pour revenir au Hansa-Studio, biensûr ce fut un "haut-lieu" du Schlager et de la "Disco-Pop-Allemande" d'où d'innombrables tubes sortaient chaque année !!
mais c'était aussi un Studio à renommé internationale où certains des plus grands ont enregistré certains de leurs albums; Bowie, Iggy Pop, Nick Cave (5 albums !), Depeche Mode, U2 avec „Achtung Baby“ en 1991, Marillion, Nina Hagen, Pixies, REM, Indochine etc etc etc ...... et plein plein d'autres...

un petit tour au "Hansa-Studio" (ne manquez pas cette vidéo très instructive avec aussi quelques archives !!!)
https://youtu.be/wG8H0YwRB3U

et un petit clip publicitaire :=
https://youtu.be/ln1Ms_9IZDo

Avatar du membre
Fresnel34
Habitué
Habitué
Messages : 137
Enregistré le : 3 févr. 2018, 15:13

travailler en studio dans les années '70 - Berlin - Bowie - Visconti...

Message par Fresnel34 » 22 nov. 2019, 14:09

Re,

ziggy a écrit :
22 nov. 2019, 13:46
Fresnel34 a écrit :
22 nov. 2019, 12:47
Pour l'anecdote, le studio Hansa et le label Hansa-record furent aussi ceux de Frank Farian, le talentueux producteur, ingénieur du son, auteur, compositeur et vrai chanteur du groupe Boney-M
=> juste pour être précis car la phrase ci-dessus est un peu ambiguë et pourrait insinuer que le Studio et le Label appartenaient à Frank Farian, ce qui n'est évidemment pas du tout le cas !!!
C'est vrai, c'est d'ailleurs pour tenter d'éviter cela que j'ai rajouté le "aussi" mais manifestement insuffisant pour lever toute ambiguïté.





Puisque Ziggy nous a parlé du Fairlight plus haut, je me permet ce petit hors sujet

Hors sujet car nous ne sommes pas à Berlin, de plus il s'agit de l'année 1985, et d'un Home studio, mais cela reste très intéressant car ça traite du Fairlight et en français.


1985 donc, Daniel Balavoine compose "Tous les cris les SOS" une de ses plus belles chansons.

On le voit là, chez lui, nous faire une belle démonstration de Fairlight, 24 minutes terminées par l'interprétation de Daniel



https://youtu.be/GC1Gze13IR8

https://youtu.be/Q39zJu1Tzk8

Avatar du membre
Barthedoc
Modo
Modo
Messages : 1383
Enregistré le : 10 nov. 2007, 16:38

travailler en studio dans les années '70 - Berlin - Bowie - Visconti...

Message par Barthedoc » 24 nov. 2019, 23:42

Ben les gars c'est de l'archéologie hautement technique
HS sort une grande série des musiques d'Ennio Morricone en CD
et à Londres il se vend plus de vinyl que de CD
vous avez toutes vos chances de finir journalistes du old vintage return
perso j'adore, merci à vous
Du son, du son , toujours du son...oui mais du light Milledieu

Avatar du membre
ziggy
Admin
Admin
Messages : 13574
Enregistré le : 2 févr. 2004, 21:09
Localisation : Lozère (48)
Contact :

travailler en studio dans les années '70 - Berlin - Bowie - Visconti...

Message par ziggy » 2 déc. 2019, 18:26

Hezllo
autre petit clin d'oeil : un synthétiseur dans les années '80, ça ressemblait à ça :
(ici, Steve Porcaro, clavier et ingé-son, entre autres pour Toto....)
Steveporcaro_toto.jpg
-----------------------------------------------------
(ici Edgar Fröse de Tangerine Dream)
edgar_froese.jpg
------------------------------------------------------
et dans tous les cas toujours beaucoup de boutons et beaucoup de câbles-patch
monde_du_modulaire.jpg
modulair2.jpg
-------------------------------------------------------
une version de studio
modulair3.jpg
------------------------------------------------------
et quelques années plus tard les premiers modèles axés mobilité et touring :
synthemodule.jpg
-------------------------------------------------------
et un petit reportage sur les synthétiseurs MOOG >>>
https://youtu.be/G7TJyPAyTiQ
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar du membre
Barbe Grise
Chef-Equipier
Chef-Equipier
Messages : 711
Enregistré le : 1 juil. 2011, 17:36
Localisation : 04 Barcelonnette

travailler en studio dans les années '70 - Berlin - Bowie - Visconti...

Message par Barbe Grise » 3 déc. 2019, 12:56

Arf!! Souvenir de mes tentatives d'autoconstructions de l'époque justement. Vite abandonnée au vu de mes très faibles capacités de création musicales.
Tout analog, transistors condos selfs, on bricolait, le 20em siècle quoi.

Merci pour ce rappel. Hihi
J'ai des gouts simples, j'aime que le meilleur...

Avatar du membre
Fresnel34
Habitué
Habitué
Messages : 137
Enregistré le : 3 févr. 2018, 15:13

travailler en studio dans les années '70 - Berlin - Bowie - Visconti...

Message par Fresnel34 » 3 déc. 2019, 19:51

Bonsoir,

Allez, j'en rajoute une à la suite de Ziggy :

le-pub-des-gentlemen-2749243.jpg
En concert, avec son synthé "de voyage" Keith Emerson du super-groupe "Emerson, Lake et Palmer"


Pour les jeunot de moins de 60 ans que se demande qui sont "Emerson, Lake et Palmer" les voila dans une de leur prestations les plus célèbres, au festival de l'ile de Whight

Ils y jouent classiquement de la guitare et de la batterie mais beaucoup moins classiquement de l'orgue et aussi d'un instrument très rare sur scène : le boutefeu !

https://youtu.be/QHm_GD21nmA:

Sans compter à la fin sur l'incendie du grill de scène
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar du membre
ziggy
Admin
Admin
Messages : 13574
Enregistré le : 2 févr. 2004, 21:09
Localisation : Lozère (48)
Contact :

travailler en studio dans les années '70 - Berlin - Bowie - Visconti...

Message par ziggy » 3 déc. 2019, 20:26

ohhh yesss François et merci pour cette trouvaille :??hap
oui, Greg Lake venait tout juste d'être débauché de King Crimson par Keith Emerson... ça a du être leur tout premier concert pour cette formation-là !
Emerson Lake and Palmer, que du bonheur; pour nous à l'époque, un très gros pétard dans la tronche et "Pictures at an Exhibition" (sorti en '71 comme album live du groupe) sur le tourne-disque et en avant le bonheur parfait !! 8-[ :??hap
(petite note triste : Keith Emerson s'est tiré une balle dans la tête en 2016 quand il ne pouvait définitivement plus jouer du piano, à cause d'une maladie aux mains...)

note : la musique de fond qu'on entend sur les images d'incendie c'est biensûr Hendrix avec Machine Gun....
il paraît qu'il y avait sur ce festival encore plus de monde qu'à Woodstock; les estimations parlent de plus de 700 000; personne ne saura jamais le nombre exacte; ce genre d'événement est simple troooop grand !!

notez que Miles Davis y a joué aussi, et il était en forme !!! :)
Dave Holland à la basse; Chick Corea aux claviers; Keith Jarret au piano électrique; Gary Bartz aux soufflants (future Mc Coy Tyner, entre tant d'autres collaborations)... que du beau monde...!! :lol:
https://youtu.be/YEI8O_wnA6c
------------------------------------
il y avait aussi entre autres Rory Gallagher quand il jouait encore dans son Power-Trio "Taste"
https://youtu.be/oNV0wpErolQ
------------------------------------
pour Hendrix c'était un des derniers concerts (d'ailleurs un assez mauvais concert un peu chaotique et le son carrément catastrophique !, faut le dire...) et puis il est mort trois semaines plus tard à Londres

https://youtu.be/XE3Kc6nW_nE

Avatar du membre
Fresnel34
Habitué
Habitué
Messages : 137
Enregistré le : 3 févr. 2018, 15:13

travailler en studio dans les années '70 - Berlin - Bowie - Visconti...

Message par Fresnel34 » 4 déc. 2019, 1:19

Re,

ziggy a écrit :
3 déc. 2019, 20:26
ohhh yesss François et merci pour cette trouvaille


Même si un peu hors sujet, je vais rebondir là dessus pour montrer aux "p'tits djeuns" à quoi servait concrètement cette "industrie" naissante des synthétiseurs analogiques, et puisque tu m'as dit "YES" il est temps que je "dégaine" mon Rick Wakeman qui fût de 1970 à 1974 le génialissime clavier du groupe YES

Ainsi nous aurons eu un échantillon deux styles "d'Organiste-Héro" fantasque des années 70 : Le Rocker Keith Emerson et le Planant Rick Wakeman (qui de nos jours, est toujours en activité)

Voila Rick dans un des concerts de YES en 1972, concerts où un intermède solo qui lui était systématiquement réservé. Il y jouait notamment des compositions inédites (entremêlées de reprises souvent "gag-esques") qui deviendront en 1973 la trame de son premier album solo "The Six Wives of Henry VIII" (Comme Pink Floyd l'a fait pour "Dark side of the moon" testé d'abord en concert avant de sortir en disque)

Durant les 30 premières secondes, la présentation de Rick est assuré par Jon Anderson, le chanteur de Yes jusqu'en 2001

https://youtu.be/Z0LfdmQ3NaM

Avatar du membre
ziggy
Admin
Admin
Messages : 13574
Enregistré le : 2 févr. 2004, 21:09
Localisation : Lozère (48)
Contact :

travailler en studio dans les années '70 - Berlin - Bowie - Visconti...

Message par ziggy » 4 déc. 2019, 11:57

Merci François...
la triple galette "Yessongs" m'a accompagné toute ma vie (et je ne m'en lasse toujours pas..) !!! Yessongs est sorti en 1973, l'année aussi où Bill Bruford quitte Yes pour rejoindre King-Crimson
on va finir par faire une revue des années '70, tellement créatives..... que des souvenirs.... :)

donc tant qu'à faire..... Camel ça vous dit quelque-chose ? (Peter Bardens, aux claviers et Andrew Latimer à la gratte, qui tourne encore aujourd'hui avec Camel...)
https://youtu.be/TakazuzJVPc
-----------------------------------------
et une petite pensée à Keith Emerson
https://youtu.be/O6y1htz6jGE

Avatar du membre
Fresnel34
Habitué
Habitué
Messages : 137
Enregistré le : 3 févr. 2018, 15:13

travailler en studio dans les années '70 - Berlin - Bowie - Visconti...

Message par Fresnel34 » 4 déc. 2019, 20:24

Bonsoir,

Merci pour la fort intéressante découverte Camel

et merci pour le "duo" Bob Moog - Keith Emerson !


ziggy a écrit :
4 déc. 2019, 11:57
on va finir par faire une revue des années '70, tellement créatives..... que des souvenirs.... :)

Heu ... créatives? heu ...souvenirs ?

Parfois elles furent primaires, pour ne pas dire "bourrin" et quelque-peu tombées dans l'oubli comme le power-trio Grand Funk Railroad qui pourtant fût un énorme vendeur de disque, devenu totalement ignoré de nos jours

Pour le découvrir, je vous propose d'écouter le premier titre de son "Live Album" 1970 (malheureusement pas d'image) qui entre basse survitaminé, hurlements de Mark Farmer le leader chanteur/guitariste, et hystérie démente des spectateurs, dégage une énorme énergie :

https://www.youtube.com/watch?v=s54FiHdZL7c


Et une description et critique affutée du groupe et de l'album par un "jeunot" ici : http://fp.nightfall.fr/index_12143_gran ... album.html

Avatar du membre
Fresnel34
Habitué
Habitué
Messages : 137
Enregistré le : 3 févr. 2018, 15:13

travailler en studio dans les années '70 - Berlin - Bowie - Visconti...

Message par Fresnel34 » 14 déc. 2019, 14:38

Bonjour,

A nouveau hors sujet car traitant des années 80 et centré sur le courant de la Hi-NRG,

Tout en en étant le prolongement, car parlant...

- l'influence allemande comme celle du proto-HI-NRG "I feel love" Summero-Morodersque ou de Krafwerk

- de "l’électronisation" de la musique avec le Midi, les DX7, MiniMoog ou JP8...

- les méthodes de travail, les stratégies des producteurs et des studios

- tout en voyageant de Munich bien sur, à San-Francisco, New-York, ou Londres (et un tout petit peu de la France, cette fois-ci hors du coup contrairement à son habitude)

- et de disco en Hi-NRG, puis House, New-beat et Acid

- nous découvrirons pourquoi l'Ital-Disco, autre avatar de la HI-NRG, fut principalement façonnée à Munich

Tout cela en visionnant cet instructif documentaire d'Arte (la première diffusion a eu lieu ce vendredi 13 décembre) que je vous recommande :

https://youtu.be/gAHx2zdnv4g

Répondre