micro pour contrebasse : C214 et ses alternatives….

C'est le Forum principal !
Postez ici vos messages pour tout ce qui concerne la Sonorisation, l'Enregistrement et le Matériel Son en général
Avatar du membre
ziggy
Admin
Admin
Messages : 13920
Enregistré le : 2 févr. 2004, 21:09
Localisation : Lozère (48)
Contact :

micro pour contrebasse : C214 et ses alternatives….

Message par ziggy » 22 juil. 2019, 11:19

Hello
okey pour le style de musique, qui est donc assez énergétique…. faut du jus !!
voici encore quelques généralités :
en utilisant un micro en "end-address" (donc capsule sortant droit vers le haut) coincé dans le chevalet tu récupères beaucoup de main et de cordes ce qui peut être intéressant pour le son générale mais avec le risque de larsener plus vite et aussi de ne pas récupérer assez le claquant du bois !!
avec un micro en "side-address" (capsule sur le côté) tu seras mieux servi en puissance de son (car il prendra à fond le bois) et tu auras moins de problèmes de larsène (mais attention à l'effet de proximité de certains micros carcinoïdes qui gonfle bien le bas et bas-mid en captation de proximité !!) - l'inconvénient de ces micros là (coincé dans le chevalet) c'est qu'ils vont envoyé plus de patate mais rendre bien moins la finesse de la main et des cordes….

enfin je ne peux que répéter encore : faire des enregistrements et faire des essais pour déjà te rendre compte en écoutant ce que les divers micros et les divers emplacements "rendent" en sonorité pour faire déjà un premier choix de sonorité !! puis ensuite d'optimiser ce choix-là par des réglages et égalisation adéquates et surtout en rapport avec la situation live (notamment sono, sub, retours, repisse, etc etc)

Djooh
Habitué
Habitué
Messages : 52
Enregistré le : 31 mai 2012, 21:49

micro pour contrebasse : C214 et ses alternatives….

Message par Djooh » 23 juil. 2019, 10:03

Alors hier soir nouveau test, j'ai bien pris le temps de couper ce qui me gênais, j'ai réussi à avoir un son plutôt bon avec le 421 ainsi que la cellule individuellement mais, une fois les deux ensemble catastrophe, les basses s'annulaient et j'avais un rendu ultra médium alors que j'avais agi sur une égalisation en cut plutôt qu'en boost, ça faisait comme un problème de phase, ce qui me semble bizarre entre un micro et une cellule mais soit, j'ai inversé la phase sur une piste j'ai regagné en peu en grave mais quoi que je fasse c'était moins bon que soit la cellule seule soit le micro, j'ai donc choisi le micro.

Aucun soucis de repisse c'était plutôt bon, mais gros manque de précision et de dynamique dans le grave, avec pourtant le gain de la piste très haut et volume à 0db, dans l'aigu c'était plus précis et vraiment un son acoustique mais qui se perdait facilement dans le mix sur les passages énergique, faut que je peaufine tout ça et voir si je peu trouver un technicien pour faire contrôler mon 421 si tout est normal.

Mais alors ce problème de phase entre le micro et la cellule c'est quoi ?
ziggy a écrit :
22 juil. 2019, 11:19
avec un micro en "side-address" (capsule sur le côté) tu seras mieux servi en puissance de son (car il prendra à fond le bois) et tu auras moins de problèmes de larsène (mais attention à l'effet de proximité de certains micros carcinoïdes qui gonfle bien le bas et bas-mid en captation de proximité !!) - l'inconvénient de ces micros là (coincé dans le chevalet) c'est qu'ils vont envoyé plus de patate mais rendre bien moins la finesse de la main et des cordes….
Je ne suis pas sûr de comprendre cette position ? Ou alors tu parles d'un type de micro qui ne capte que sur une face que l'on dirige face table ?

Merci pour ces nouveaux détails de position en tout cas :)

Avatar du membre
ziggy
Admin
Admin
Messages : 13920
Enregistré le : 2 févr. 2004, 21:09
Localisation : Lozère (48)
Contact :

micro pour contrebasse : C214 et ses alternatives….

Message par ziggy » 23 juil. 2019, 11:34

Hello
end-address (ou front-address) veut dire que la capsule pointe vers le haut du micro (exemple MD421, KM184 etc) "side-address" veut dire que la membrane pointe vers le côté (comme c'est le cas de pas mal de micros de studio; exemple C214, C414, AT4033, TLM103 et certains micros à Ruban etc)
et pour rigoler : ci-dessous une photo comment on ne doit (en principe) pas utiliser le MD421 (qui est un micro end-address !)… je dis "en principe" car pour la captation contre-basse et micro coincé dans le chevalet, la captation est effectivement un peu bâtarde (mais se justifie quand-même par une prise de cordes, main et caisse de façon équitable…)

le problème de la phase est récurrent car les captations en sont responsables :
  • le capteur piezzo prend directement la vibration de la corde et celle du chevalet (instantané sans distance ni delay)
  • un micro installé à une distance donnée "x"cm prendra le son un peu plus tard (dépendant de la distance)
  • un micro "end-adgress" installé dans le chevalet, prend à la fois le son des cordes et le son de la caisse mais également les réflexions qui se créent à cet endroit (et biensûr légèrement délayé par rapport à une captation piezzo
  • un micro cardioïde peut éventuellement encore accentuer le déphasage, car il est conçu à capter le son direct (devant) plus le son dévié (arrière et côtés) pour obtenir une certaine annulation selon d'où vient le signal
  • un micro "side-address" installé dans le chevalet, prend essentiellement le son de la caisse (et presque immédiatement à cause de la "proximité" (il agira presque comme un micro de surface)
  • un micro à pince plus "gooseneck" (comme par exemple le DPA4099 ou le Shure Beta98 etc) offre en plus la possibilité d'une libre orientation du micro pour "corriger" déjà une éventuelle différence de phase par rapport au piezzo
comme j'ai dit dans d'autres messages il est extrêmement important de faire des essais et tests concrets pour chaque couple "capteur+micro" utilisé; car les phénomènes de phases (et des soucis qui peuvent en découler) dépendent vraiment du micro utilisé et de son emplacement et il n'y a AUCUNE recette pour les résoudre d'une manière "généralisée" et/ou définitive !
mais on arrive toujours en adaptant une égalisation concrète et précise !! (on garde ou en vire certaines bandes fréquencielles !) les soucis de phase agissent comme des filtrage en peigne !
certaines fréquences vont s'atténuer (ou même annuler) et d'autres vont se renforcer….

-> note aussi qu'avec une console numérique on a aussi la possibilité de délayer une source donnée (dans ce cas relayer un poil la source "capteur-piezzo") pour réaligner au mieux (et au moins pour une certaine bande de fréquence) les deux signaux
-> le bouton "inversement de phase" est parfois utile mais dans tous les cas bien plus radicale car il s'agit simplement d'une inversion de polarité donc PAS concrètement d'un réalignement de phase !!
-> personnellement j'utilise pour les recours uniquement le capteur (pour ne pas me compliquer la vie); et Jazz souvent uniquement le micro dans la diff que je complète éventuellement un peu avec le capteur (si le son micro est trop floue); pour les styles un peu plus puissant (grosse énergie), j'utilise en diff d'abord le capteur que je complète ensuite avec la captation micro (où je ne garde que ce qui m'est utile)
-> de manière générale je garde par correction EQ sur les sources seulement ce qui m'est utile (et je n'empile pas les sons !)
-------------------------------------------------------------------------------------------
side-end-address.JPG
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Djooh
Habitué
Habitué
Messages : 52
Enregistré le : 31 mai 2012, 21:49

micro pour contrebasse : C214 et ses alternatives….

Message par Djooh » 23 juil. 2019, 12:23

Encore un grand merci pour tout ces détails, je ne connaissais pas les problèmes de phases entre un micro et une cellule. Ce qui m'interpelle c'est que la veille j'ai utilisé le même couple sans déplacer la position du micro (ou alors il aurait bougé un peu mais ce serait de l'ordre de quelques millimètres) et je n'ai pas du tout eu cette phase, j'avais bien au contraire un trop plein de basse, mais comme j'ai retouché à l'EQ je me dit que peut-être j'ai réglé les mêmes fréquences sur les deux sources et que du coup elles s'annulent, encore une fois quand le concert a commencé j'ai pas eu de temps pour bidouiller, j'ai juste switché d'une piste à l'autre pour ne garder que le micro.

edella
Membre
Membre
Messages : 22
Enregistré le : 11 mars 2017, 10:48
Localisation : Suisse de langue italienne
Contact :

micro pour contrebasse : C214 et ses alternatives….

Message par edella » 25 juil. 2019, 8:27

bonjour,

merci pour l'intéressant et approfondi échange d'expériences.

j'ose humblement donner mon avis et je et je suggère un préampli intéressant, discret et relativement accessible pour booster le MD421 sans abuser du gain de la table de mixage.

https://www.tritonaudio.com/fethead.html

Je les utilise pour protéger mon beyerdynamic à ruban et pour mes dynamiques

Djooh
Habitué
Habitué
Messages : 52
Enregistré le : 31 mai 2012, 21:49

micro pour contrebasse : C214 et ses alternatives….

Message par Djooh » 28 juil. 2019, 14:22

Intéressant ce petit machin je connaissais pas.

Entre temps j'ai choppé d'occas un préamp Grace Design Felix, c'est magique et le gain est juste démentiel ! Par contre j'ai un peu de mal avec le son du MD421, je vais repasser sur mon KM184 j'ai un son trop mate avec le 421, les cordes de ma contrebasse ont 3 ans aussi je vais les changer en fin de saison elles ont beaucoup perdu en brillance.

Djooh
Habitué
Habitué
Messages : 52
Enregistré le : 31 mai 2012, 21:49

micro pour contrebasse : C214 et ses alternatives….

Message par Djooh » 21 juil. 2020, 11:45

Hello,

Je déterre à nouveau le sujet car j'ai acquéri un C214 en occas. Premier constat live (micro coincé dans le chevalet), j'ai un son ultra agréable et naturel (meilleur qu'avec mon MD421), très peu de correction sur l'EQ, par contre une fois dans le mix avec le groupe je disparait très facilement (plus qu'avec le 421). J'ai boosté légèrement les mids autour des 1-1,5kHz, ainsi que les aigus car je trouve que ça manque de brillance, mais toujours ce soucis de précision et de définition. Je le couple à ma cellule, dont j'atténue très légèrement le bas mid, j'ai aussi tendance à préférer utiliser le grave de la cellule plutôt que le micro, bien plus facile à contrôler.

De ton expérience avec les contrebasses Ziggy, tu dis faire très peu de corrections avec ce micro, mais du coup c'est uniquement avec la cellule que tu capte la précision et la dynamique au sein du mix ? J'imagine que ça dépend de la contrebasse aussi bien évidemment. A noter que je n'utilise pas le HPF du micro, j'ai un préampli Felix de Grace Design qui marche du tonnerre, j'ai tendance à le mettre assez haut, autour de 130Hz, quitte à booster les graves ensuite, sinon je galère trop avec le larsen ou des raisonnances pas géniales.

Avatar du membre
Barthedoc
Modo
Modo
Messages : 1421
Enregistré le : 10 nov. 2007, 16:38

micro pour contrebasse : C214 et ses alternatives….

Message par Barthedoc » 21 juil. 2020, 13:22

Hello

Je joue de la mémé dans un groupe trad réaliste, c'est une massive 100% à fond plat. Fabrication polonaise et elle est lourde je trouve, corde Pirastro Jazzer chevalet taillé par le luthier capteur chevalet Shadow SH965, boîtier BBE DI 100, ampli Markbass CMD 151p. Je joue tout le temps sur le capteur, l'ampli me sert de retour, à fort niveau le larsen part quelquefois lorsque la CB est sur son support mais dès que mon corps fait écran tout disparait. La DDi BBE aide bien aussi pour arrondir le gras. Pour le cas j'ai aussi un 421 et un AT4050 que j'utilise quand je sonorise une CB et que le musicien le demande.
Bref c'est long pour trouver un son qui plait, de choisir les cordes, et rencontrer un luthier qui peut aider et peut-être refaire le placement de l'âme, mais déjà c'est bien d'avoir en tête le son que l'on veut obtenir, car si on passe trop de temps à corriger les courbes, éliminer ce qui nous semble mauvais, c'est que pour moi et à mon avis, nous n'avons pas la bonne osmose entre les éléments et c'est la galère quelquefois.
Concernant la phase sur une fréquence haute de 5khz, une marge de séparation autour de 5 cm entre le piezo et le micro ne devrait pas poser de graves problèmes, mais bon si tu en as eu et que cela se reproduit c'est qu'il faut peut être vérifier le sens des prises XLR.
Du son, du son , toujours du son...oui mais du light Milledieu

Avatar du membre
ziggy
Admin
Admin
Messages : 13920
Enregistré le : 2 févr. 2004, 21:09
Localisation : Lozère (48)
Contact :

micro pour contrebasse : C214 et ses alternatives….

Message par ziggy » 24 juil. 2020, 7:45

Hello Djooh
il est impossible de répondre avec précision à tes question; par exemple de savoir pourquoi ton son de micro se "noie" dans le mix...
quand j'utilise les micro sur contrebasse c'est dans 80% des cas pour du Jazz et du Folk et où j'ai quasiment jamais de souci de mix.... (et avec un bon micro et un bon son naturel de l'instrument il n'y a généralement pas grand-chose à corriger....)
j'utilise principalement le micro mais j'ajoute aussi souvent la cellule (pour la précision du son et des notes ou pour simplement avoir un poil plus de pêche..!)... mais en fin de compte TOUT dépend des sons que j'ai en captation..... et cela dépend évident de la contrebasse elle-même et aussi de la cellule !! (et de la phase relative entre ces deux sources etc...)
en situation rock et rock'n roll, rockabilly etc, je mets rarement un micro en concert live

si tu as envie et le temps, tu pourrais faire une prise de son simultané (une captation micro et une captation cellule) et les publier ici (ou m'envoyer par mail) pour pouvoir écouter comment ça rend; peut-être as-tu même un extrait de captation multi-pistes de ton groupe (répète ou live) ??

Répondre